Rédaction web : 3 règles de base pour proposer un contenu crédible

Share Button

Aujourd’hui, grâce à l’accessibilité et l’ouverture sur le monde qu’offre Internet, tout un chacun peut publier du contenu, et ce, dans toutes les thématiques et tous les styles possibles. Bien entendu, tous les contenus ne se valent pas, spécialement en matière de rédaction seo. Plusieurs critères permettent de faire le tri parmi les textes de qualité et ceux aussi peu soignés qu’inutiles. Parmi eux, la crédibilité figure assurément en tête de liste. Il existe un certain nombre de recommandations à suivre lorsque l’on est un rédacteur web et que l’on souhaite véritablement proposer un contenu crédible. Voyons-en les 3 principales…

Rédaction contenu web

Proposer un contenu unique

Le plagiat est évidemment proscrit dans le passionnant et non moins exigeant univers de la rédaction web. Hélas, de trop nombreux sites continuent aujourd’hui de dupliquer des pans entiers de textes trouvés sur d’autres supports.
Ces pratiques sont toutefois sanctionnées de diverses manières. Elles le sont tout d’abord par les moteurs de recherche. Les contenus dupliqués sont systématiquement repérés par les algorithmes régulièrement mis à jour par Google et le référencement naturel (organique) des sites incriminés s’en voit affecté.
Ensuite, le manque de crédibilité associé au plagiat engendre un désintérêt de la part des internautes. Ces derniers recherchent des contenus à la fois utiles, pertinents et qu’ils s’attendent à ne pas retrouver ailleurs. En se rendant compte du contraire, ils désertent automatiquement le site en faveur d’autres, perçus comme plus fiables et plus créatifs.
Enfin, les contenus web n’échappent pas à un certain cadre légal, ce qui signifie que le plagiat sur Internet est également sanctionné par la loi. Si, en Tunisie, les dispositions légales ne sont pas encore au point à ce sujet, la situation tend à changer sous d’autres cieux. En France, par exemple, le Code de la propriété intellectuelle, par le biais de l’article L112-1, protège « les droits des auteurs sur toutes les œuvres de l’esprit, quels qu’en soient le genre, la forme d’expression, le mérite ou la destination. »
Ledit Code considère comme contrefaçon (article L335-3) :
– « toute reproduction, représentation ou diffusion, par quelque moyen que ce soit, d’une œuvre de l’esprit en violation des droits de l’auteur, tels qu’ils sont définis et réglementés par la loi »
– « la violation de l’un des droits de l’auteur d’un logiciel définis à l’article L. 122-6 »
Les textes de loi et la volonté de lutter contre le plagiat et la contrefaçon sur Internet sont donc bien là, mais leur application est loin d’être évidente en réalité. Le rédacteur web doit donc se montrer responsable, autocritique et inventif pour créer du contenu unique, capable d’attirer et de fidéliser les internautes.

 

Ne pas céder à la tentation du sensationnel

On constate encore, dans la Toile comme dans la presse écrite, que beaucoup ne résistent pas au chant des sirènes du sensationnel. Ils usent et abusent des titres chocs, aguicheurs, et qui, en plus, n’ont souvent pas grand-chose à voir avec le contenu. En cliquant sur les liens en question, l’on se rend compte que ce qui est donné à lire ne valait finalement pas les précieuses secondes passées à charger la page, puis à en parcourir les lignes.
Toute agence de rédaction web qui se respecte et qui s’impose une charte de qualité exclut ce genre de procédé qui ternit à la fois sa réputation et celle du site pour lequel elle propose du contenu. Les titres doivent, certes, êtres choisis de manière à susciter l’intérêt du public, mais ils doivent rester cohérents et sérieux pour ne pas atteindre la crédibilité du contenu.

 

Soigner son texte

La crédibilité passe également par la qualité du texte, en termes de syntaxe, d’orthographe, de grammaire, de ponctuation, etc. Un article peut perdre de sa crédibilité s’il comporte des fautes de français. Le rédacteur web se doit donc d’être irréprochable sur ce plan. Ce métier implique, en effet, une remise en question permanente qui doit permettre au professionnel d’améliorer ses points forts tout en corrigeant ses lacunes. L’audit de la rédaction web constitue un atout certain dans ce sens.
Un contenu crédible, c’est aussi un texte qui s’appuie sur des faits concrets et des données fiables. Cela implique notamment de citer ses sources lorsque l’on mentionne des études, des statistiques ou des citations, en étant précis sur les références (dates, liens vers les sources, etc.). Cette démarche apporte non seulement du crédit à ce que l’internaute a sous les yeux, mais elle s’inscrit, en plus, dans une logique de respect par rapport aux organismes et aux personnes qui ont consacré du temps et des ressources pour réaliser ces travaux.

0/5 (0 Reviews)