Rédaction manuelle pour le web ou “content spinning”

Share Button

Les entreprises prennent de plus en plus conscience du rôle du référencement naturel. Etre dans la première page de Google tant convoité est le passeport vers le développement de l’activité en ligne. Toutefois, le référencement naturel ou le SEO se base essentiellement sur le contenu web qui se trouve sur un site. Ce contenu doit obligatoirement être unique et de qualité afin de garantir un référencement optimisé.

Dans le but de créer un grand nombre de textes uniques, une nouvelle technique est apparue, le content spinning. La « rotation de contenu » ou le « content spinning » consiste à générer, à l’aide d’un logiciel, des textes distincts à partir d’une rédaction seo initiale.

Rédaction manuelle

Pourquoi un rédacteur web utilise-t-il le content spinning et à quoi sert cette méthode en référencement ?

On le sait, pour améliorer le référencement de son site, il est judicieux de produire de nouveaux contenus. Ces textes doivent être uniques pour éviter la duplication et se protéger des pénalités, car les « voleurs » de contenu sont sanctionnés par Google. Un contenu copié fait perdre au site son positionnement ou le bannit même de l’index de Google.

Le « content spinning » est une technique qui permet de produire des textes différents en s’appuyant sur un texte de base.A travers un logiciel spécifique, cette méthode de rédaction automatisée soutient la création d’un grand nombre de textes distincts en peu de temps.Le rédacteur doit seulement rédiger le texte original et définir des possibilités pour former une nouvelle phrase. Une pratique qui facilite la rédaction ce qui explique pourquoi certains rédacteurs y ont recours. Le texte spinné contourne le filtrage des moteurs de recherche en modifiant quelques expressions utilisées par leurs synonymes proposés.

Utile pour une campagne de référencement, la production de beaucoup de contenu en automatique épargne au rédacteur web la tâche de faire lui-même la rédaction manuelle. Pour une agence de référencement, c’est une manière de manipuler la duplication sans être détecté par Google. Néanmoins, la solution du « content spinning »ne s’avère pas toujours efficace.

 

Content spinning VS rédaction : les limites d’un texte spinné

Quoiqu’elle présente quelques avantages, la technique du « content spinning » dévoile des inconvénients indéniables. En effet, la réécriture automatique risque de donner un rendu de mauvaise qualité. Le fait d’introduire des synonymes sans enchaînement d’idées peut conduire à un texte incompréhensif et donc inutilisable. Une relecture est indispensable après ce genre de rédaction pour vérifier la structure mais surtout le sens des phrases. Le contenu est destiné aux internautes, par conséquence, il faut penser à ce qu’il soit lisible et pertinent pour eux.
Une autre limite du « content spinning » est la surexploitation du procédé qui mène à la duplication. Si les possibilités fournies avec le texte de base sont minimes, il y a de forte chance que l’une des versions spinné ressemble à l’original. Ceci apportera un référencement négatif à cause du contenu plagié. Rien de plus perspicace que de reformuler ses propres phrases.

Pour éviter de tomber dans le plagiat, le rédacteur commet parfois l’erreur de mettre, au contraire, tropde synonymes. Dans ce cas, les phrases peuvent ressortir avec une mauvaise reformulation ou beaucoup de répétitions, ce qui affecte la qualité du texte rendu. La rédaction perd son aspect naturel et le contenu altéré devient une sorte d’injection de mots et de synonymes sans aucune cohérence.

A noter que ce genre de pratique est exactement ce que Google dissuade de faire. Google préconise un contenu naturel rédigé par des humains et dédié à attirer l’attention du lecteur et non pas des moteurs de recherche.

Le « content spinning » est une reproduction d’un texte existant et n’apporte rien de propre ou d’original au site et aux internautes.

5/5 (1 Review)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix − cinq =