Faire vivre son site web pour garantir des performances marketing optimales

Share Button

Un site web vivant est forcément beaucoup plus attractif. On y revient volontiers pour chercher des informations fiables et de valeur, pour prendre connaissance des nouveautés dans un domaine d’activité donné. Pour une entreprise, les performances marketing sont en partie tributaires de sa capacité à faire vivre son site internet.

 

Le site Internet : un puissant canal marketing

Aujourd’hui, toute entreprise digne de ce nom possède son propre site web, quels que soient sa taille et son domaine d’activité. Se priver d’un tel outil est perçu comme une véritable aberration de nos jours. Mais avoir un site web rien que pour le principe, sans en exploiter pleinement les possibilités, ni la portée, cela revient à gaspiller d’importantes ressources. Le site internet doit non seulement être de qualité, mais il doit aussi et surtout être « vivant » pour tenir pleinement son rôle de canal marketing.
Le site web est, en effet, un formidable moyen de communication autour de l’entreprise. Il permet de communiquer sur son image, ses activités, ses nouveautés. Il contribue ainsi à élargir son public et à fidéliser sa clientèle.
Il est un canal marketing efficace et puissant dans la mesure où les internautes sont attirés en masse vers lui, notamment à travers les liens entrants et un bon positionnement dans les principaux moteurs de recherche.
Le contenu, sa gestion, l’intégration et la prise en compte d’aspects cruciaux tels que le SEO (référencement naturel) et le SEA (référencement payant) pour les optimiser sont les garants d’un site vivant et attractif.

 

Evaluer l’efficacité du site web

Pour qu’un site web soit réellement efficace, il existe un certain nombre de paramètres à surveiller de manière continue. Ces données rendent compte de l’impact effectif de la plateforme et de sa capacité à intéresser à la fois l’internaute et les moteurs de recherche.
Le référencement du site fait partie des principaux indicateurs de ce type. Son positionnement dans les recherches (Google bien sûr, mais aussi Bing, Yahoo !, Baidu en Chine, Yandex en Russie…) renseigne sur la bonne utilisation des mots clés et l’exploitation optimale des outils SEO et/ou SEA.
Le nombre de visiteurs donne également une idée sur l’attractivité du site Internet. Il en est de même pour le taux de rebond, qui doit être le moins élevé possible, et le taux de conversion, que l’on cherche à augmenter.

 

Proposer du contenu et des fonctionnalités à même d’en accroître l’attrait

Comment faire, justement, pour pousser un maximum d’internautes à visiter le site web, à se rendre sur ses différentes pages (réduire le taux de rebond) et l’inciter à passer à l’action (augmenter le taux de conversion) en passant commande ou en remplissant un formulaire, par exemple ?

En lui proposant du contenu et des fonctionnalités à la fois pratiques et intéressants.
Ce sont eux qui rendent le site vivant en étant régulièrement renouvelés ; apporter des informations nouvelles, pertinentes, en tenant compte des changements dans son environnement et de l’actualité du métier, c’est ce qui permet d’intensifier son trafic et de favoriser les liens entrants.

Le contenu doit attirer l’attention du lecteur, éveiller son intérêt et montrer l’expertise de l’entreprise dans son domaine.

Les fonctionnalités doivent inciter l’internaute à passer à l’action en s’inscrivant à une newsletter, passer commande, remplir un formulaire de contact…

L’élaboration (rédaction) et la gestion du contenu en soignant sa démarche SEO, associées à des opérations d’intégration efficaces, garantissent un résultat marketing optimal.

site web

Une dynamique d’amélioration continue

Grâce aux éléments de suivi de l’efficacité du site web évoqués plus haut, on peut réagir rapidement en cas de résultat en deçà des attentes et apporter les réajustements nécessaires. Une dynamique d’amélioration continue du contenu et des fonctionnalités doit prévaloir.
Il est tout aussi important de pouvoir mesurer l’effet de cette amélioration en scrutant les changements dans les indicateurs (visites, taux de rebond et de conversion, référencement…). Il s’agit de savoir si les rectifications opérées ont été fructueuses ou pas.

0/5 (0 Reviews)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

18 − douze =